Chroniques·Fantastique·Fantasy·Science-Fiction

La Bibliothèque, tome 1 : grandir – Pauline Deysson

51rHU2LBaZL._SX326_BO1,204,203,200_

Auteur : Pauline Deysson , Édition : Auto-édité, Genre : Science-fiction, Fantasy, Fantastique, Année de sortie : 2016, Nombre de pages : 498 pages

– Résumé –

Dans le monde d’Émilie, la technologie a remplacé les livres. Le seul endroit où ils existent encore, c’est la Bibliothèque. Un lieu hors de l’espace et du temps, où les hommes viennent rêver chaque nuit. Leurs rêves sont des livres écrits et choisis pour eux par la Bibliothécaire. Émilie a été choisie pour devenir la nouvelle Bibliothécaire. Elle a le pouvoir d’entrer dans les rêves, et de les vivre comme s’ils étaient réels… L’accompagnerez-vous dans son premier voyage ?

– Mon Avis –

Je tenais à remercier l’auteur pour l’envoie de son livre. Ce qu’il faut savoir c’est que je l’ai rencontré pour la première fois lors du salon du livre de Paris en mars 2017. Elle n’avait pas pu avoir la chance d’être dans un stand car son livre est auto-édité ! Et ce jour là elle m’avait offert le marque page de son livre. Je l’ai gardé avec moi très précieusement et puis les choses on fait que l’on s’est contacté ! 

Nous avons d’une part, un monde qui à remplacer le nôtre : le technomonde. La pauvreté et les guerres n’existent plus, et il en est de même pour les livres. On pourrait croire comme ça que cela est un monde merveilleux mais les hommes sont dirigés par une société qui contrôle leurs mouvements et leurs émotions. De l’autre côté nous avons, la Bibliothèque. Un monde à part, où les humains (leur âme) viennent lire des livres pour rêver. Au milieu de ces deux mondes, nous avons une petite fille prénommée Émilie qui à seulement 10 ans va permettre de relier les deux mondes entre eux.

Émilie est une petite fille de 10 ans qui vit et subit les règles du technomonde. Elle est très intelligente. Émilie doit se comporter en adulte pour pourvoir survivre dans son monde. C’est un personnage complexe encore jamais vu auparavant. Je souligne l’originalité de l’auteur. Il est vrai que son âge est perturbant. Comment une fille de 10 ans peut-elle réagir comme elle ? Antonie est la Bibliothécaire. Elle aide les humains à rêver et échapper au Voleur de Coeur. Elle va aussi former Émilie pour que celle-ci lui succède en lui apprenant à déchiffrer les signes des livres. Jean est un jeune garçon dont on ne sait rien si ce n’est qu’il est un rebelle. Jean fait partie du technomonde, mais aussi de la Bibliothèque mais je ne vous en dis pas plus.

L’univers de l’auteur est unique, très riche et bien construit. Le roman commence par la description de la technomonde. On nous parle notamment de la Revery. Deux petites perles noires qui se placent dans les oreilles et qui font apparaître un écran sous vos yeux. Dés qu’il est en place, il vous contrôle. Grâce à lui, vous pouvez jouer à des jeux virtuels afin de gagner des points pour partir en voyage. Cela peut paraître super mais vous imaginez jouer aux jeux vidéo toute votre vie pour pouvoir partir en voyage ? Le Revery choisit les films et les séries que vous allez regarder car il sait ce que vous aimez et plus besoin de savoir où aller, votre Revery vous dirige ou s’inquiète pour vous. Grossomodo vous ne décidez plus et ne vivez que par l’écran. Vous êtes seul.  De plus, le Revery surveille et épie le moindre de vos mouvements, et si vous ne le mettez pas, il informe les hautes personnes dans la société, et mieux vaut pas les rencontrer. Tous les citoyens qui refusent de mettre le Revery sont déclarés « Inaptes » et sont envoyés dans des Centres spécialisés (les CASS) où la plupart finissent par mourir mais il va y avoir une exception. Emilie va s’échapper par magie de sa prison pour retrouver l’autre monde : la Bibilothèque, un monde plein de livres (oh le rêve) comportant les rêves des humains. C’est un monde très poétique où le réel et les rêves sont très proche.

L’écriture de l’auteur est très détaillée très fluide. Le vocabulaire est soigné et très riche. Le roman est un pavé que l’on dévore doucement de par ça complexité. Cela m’a pas mal frustré, je trouvais que je n’avançais pas dans ma lecture mais après avoir lu le roman, j’étais remplis de joies ! Il comporte en plus de l’intrigue principale, plein de petits récits et j’ai trouvé cela très bien fait. Il est rempli de magie et surtout de voyage ! C’est également un roman qui fait réfléchir sur nous, notre liberté et notre monde. 

Un univers unique où se mêle très facilement la science-fiction, le fantastique et la fantasy. Histoire tellement original que l’on ne là encore jamais vu ailleurs !

Excellent notation

18/20

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Bibliothèque, tome 1 : grandir – Pauline Deysson »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s