Chroniques·Thriller·U-Z

Avant d’aller dormir – S.J. Watson + son adaptation en film

92592742_o

Auteur : S.J. Watson 

Édition : France Loisirs

Genre : Thriller
Année de sortie : 2011

Nombres de pages : 487

Résumé du livre

A la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire avec la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. 

Tous les traitements ayant jusque-là échoué, son nouveau médecin lui conseille de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle est en train de basculer.Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé…et sur son présent.

Mon Avis

J’ai choisi de lire ce livre, car j’ai été attiré par cette intrigue originale. Je vous en parle aujourd’hui car j’ai vu son adaptation en film récemment

Christine a perdu la mémoire après un grave accident. Depuis, elle se réveille tous les matins ne sachant ni ce qu’elle a fait la veille ni les vingt dernières années. Son mari Ben est là pour l’aider en essayant de la ménager le plus possible. Cependant, depuis sa rencontre avec le docteur Nash et l’écriture de son journal, elle se rend compte qu’il y a des incohérences dans son quotidien et n’arrive pas à faire entièrement confiance à son mari. Qu’est-ce qu’il lui cache ? Va-t-elle réussir à se souvenir de son passé ?

« J’ai regardé longuement cette dernière photo. Le soulagement m’a envahie. Cette femme assise là avec son mari tout neuf, le regard tourné vers un avenir qu’elle ne pouvait pas prévoir, et qu’elle ne voulait pas prévoir; j’ai pensé à ce que nous partagions, elle et moi. Mais il ne s’agit pas de traits physiques. De cellules et de tissus. D’ADN. Notre signature chimique. Mais rien d’autre. C’est une étrangère. Il n’y a rien qui lie cette femme à moi, aucun moyen de retrouver le fil conducteur qui me mènera jusqu’à elle. Et pourtant, elle est moi et je suis elle. Je voyais bien qu’elle était amoureuse. De Ben. De l’homme qu’elle venait d’épouser. De l’homme avec qui je me réveille, chaque jour. »

On s’attache très vite au personnage de Christine. Et tout comme elle on se méfie très vite de son mari Ben. Le docteur Nash reste assez mystérieux.

Ce livre est composé de trois parties. La première est Aujourd’hui. On fait la connaissance de Christine, cette femme qui ne se souvient de rien. On ne sait pas grand chose sur elle puisque le livre est écrit à la première personne, on est directement plongé dans l’univers de Christine. La deuxième partie est son journal. Je dois dire que c’est la partie la plus longue, celle sur laquelle je suis restée un moment. Les choses paraissent assez répétitives ! Les éléments se mettent minutieusement en place et l’on commence petit à petit à émettre quelques hypothèses. Quant à la troisième partie, on revient dans le présent. C’est vraiment à ce moment que le suspens est le plus fort. Il est quasi impossible de lâcher le livre ! J’ai apprécié sa conclusion qui laisse planer un certain doute sur la suite des évènements.

« La première page est blanche, sans lignes. J’ai écrit mon nom à l’encre noire au milieu. Christine Lucas. Je m’étonne de n’avoir pas écrit Personnel ! en dessous. Ou Lecture interdite !
Quelque chose a été ajouté, quelque chose d’inattendu, de terrifiant. De plus terrifiant que tout ce que j’ai vu aujourd’hui. Là, sous mon nom, à l’encre bleue et en lettres majuscules se trouvent les mots suivants :
NE PAS FAIRE CONFIANCE A BEN.
Mais il n’y a rien que je puisse faire. Je tourne la page.
Je commence à lire l’histoire de ma vie. »

Pour finir, malgré une partie un peu trop longue au milieu du livre, ce livre reste une bonne lecture. C’est un livre avec une intrigue assez originale avec un suspens très fort à la fin. Je le recommande vivement.

Ma note :   14/ 20 

bande-4-pattes

Et le film il donne quoi? 

avant-daller-dormir

Je suis assez mitigé pour  le film d’autant plus que j’ai adoré le livre. Heureusement que j’ai lu le livre avant de voir le film.
Les points positifs :
– Dans le film, on a changé le journal intime papier en film-vidéo, ce que je trouve assez judicieux.
– Les personnages sont assez ressemblants au livre. Ils sont comme je me l’imaginais.
Les points négatifs :
– J’ai trouvé le film un peu lent dans certain passage.  
– Cependant, je trouve que l’intrigue va trop vite et comme toute adaptation plusieurs éléments on été enlevés que je trouvais judicieux de garder.

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Avant d’aller dormir – S.J. Watson + son adaptation en film »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s